Galanterie, honneur, morale, tout cela constituait le code des Chevaliers.
  Unis par leur serment de fraternité et de foi en dieu, les chevaliers s’illustrèrent comme l’élite de leur temps. Les croisades successives confirmèrent et immortalisèrent leur caractère inébranlable. Seuls les plus hardis des guerriers recevaient le titre de Chevalier, qui leur était décerné par le glaive dont ils ne se séparaient jamais. Partie intégrante du chevalier, toute son histoire est écrite au moyen de son glaive.  Comment donc rappeler le glorieux chemin parcouru, si ce n’est par le glaive?